Prison de Kati

La prison de Kati est un lieu dans un état d’insalubrité. A 17 kilomètres de la capitale Bamako, les prisonniers sont entassés dans des cellules communes. La Croix Rouge Suisse a agit auparavant pour améliorer la situation de vie de ces détenus qui n’avaient aucun accès à l’exterieur. Ils ont construit une cour renforcée pour leur permettre de se dégourdir les jambes et prendre l’air au moins une fois par jour. Peu à peu cette cour s’est transformée en « cellule extérieure » à cause des soucis de surpopulation.

Le directeur de la prison qui vient du milieu rural et qui est très compréhensif a décidé de permettre à certains prisonnier jeunes et sérieux de commencer à travailler pendant leur détention. Pour se faire il leur propose de maraicher, de repasser les vêtements des habitants du quartier, de l’armée et des forces de l’ordre et d’autres activités.

La mission de Fraternité sans Frontières:

  • Fournir des semences pour le maraichage: Un membre de notre association est fournisseur de semences en grandes surfaces. Il nous a permis de récupérer les semences qui n’étaient plus conformes à la vente en France car elles approchaient de 3 mois de la date de péremption. Ainsi les détenus ou pu faire pousser un très beau potager ce qui leur permet également d’avoir de ne plus avoir de soupe à l’eau.
  • Fournir des fers à repasser: Les fers à repasser qu’utilisaient les détenus sont très rudimentaires. Ils fonctionnent au charbon que l’on met dans le fer et dans une plaque chauffante et produisent parfois des étincelles qui abîment les vêtements en tombant dessus. Nous avons reçu des dons qui nous ont permis d’acheter des fers électriques en France moins dangereux et plus efficaces.

Prison de Kati

Laisser un commentaire